moana-decolonize-49a66

Les prisonniers politiques palestiniens cessent leur grève de la faim

Ils ont affronté l’occupant mains nues, avec leurs corps, et malgré l’omerta des gouvernements occidentaux et arabes, ils ont réussi à faire plier l’occupant en l’obligeant à négocier avec les dirigeants palestiniens qu’Israël a cherché par tous les moyens à écarter, et en obtenant satisfaction sur les points suivants :

  • rétablissement d’une deuxième visite familiale mensuelle (supprimée il y a plus d’un an par la Croix Rouge Internationale, sous des prétextes financiers fallacieux et à la demande d’Israël)
  • élargissement de la notion très étroite de famille qui prévalait jusqu’ici : désormais les grand-parents, petits enfants, pourront rendre visite aux prisonniers palestiniens
  • la durée des visites passe de 45 minutes à 1 heure
  • un téléphone public sera installé dans toutes les prisons et les prisonniers, hommes, femmes et enfants, pourront communiquer avec leur famille sur une base quotidienne
  • autorisation pour des médecins indépendants de venir examiner les prisonniers
  • augmentation de la dotation de cantine des prisonniers
  • accès à 3 chaîne de TV satellite
  • Amélioration de l’hôpital de la prison de Ramla avec plusieurs chambres et une aire de récréation
  • Possibilité de faire des photos avec sa famille une fois par an
  • Augmentation de la quantité de viande, de légumes et de fruits servis aux prisonniers
  • Autorisation d’introduire des vêtements personnels
  • Fourniture à chaque prisonnier d’un litre d’huile d’olive, d’1 kg de café, d’1/2 kg de baklava et 1/2 kg de za’atar.

la suite de l’article:

http://www.albertvillejvs.org/infos-de-palestine/prisonniers/

Laisser un commentaire