DES DEMOLITIONS DANS LA VALLÉE DU JOURDAIN

Les bulldozers israéliens ont détruit mercredi des installations agricoles palestiniennes, y compris des lignes d’eau, dans la vallée du Jourdain.

Selon l’activiste Mootaz Besharat, chargé du dossier de colonisation dans la vallée du Jourdain, les membres du Comité israélien de la planification et de la construction, escortés par des bulldozers et des patrouilles de l’armée israélienne, ont pris d’assaut la région d’Atouf et rasé des routes agricoles de 1 300 mètres sans notification préalable.

Un ensemble de lignes d’eau financées par l’Europe et utilisées par les habitants pour la consommation agricole et journalière ont également été abattues par les bulldozers israéliens.

Au cours des 10 derniers jours, les autorités d’occupation ont intensifié les agressions contre les agriculteurs palestiniens et leurs installations dont ils ont besoin dans la région. La semaine dernière, plusieurs véhicules agricoles ont été saisis dans la région.

Selon les ONG de défense des droits de l’homme, ces agressions israéliennes font partie d’un plan de nettoyage ethnique visant à forcer les agriculteurs palestiniens à sortir de la région en réduisant leurs propres moyens de subsistance.

Source: Vallée du Jourdain – CPI 

URGENT :

le 4 septembre 2017, 18:25 UTC

Notre ami palestinien Issa Amro d’Al Khalil (Hébron) a été arrêté ce matin par l’Autorité Palestinienne pour avoir osé se montrer critique sur Facebook !!!

L’arrestation d’un défenseur palestinien des droits de l’homme aujourd’hui qui a critiqué les autorités palestiniennes sur Facebook est une attaque sans vergogne contre la liberté d’expression, a déclaré Amnesty International.

Voir article « Amnesty International » :https://www.amnesty.org/…/human-rights-activist-arrested-…/…

Voir article « ISM France » : http://www.ism-france.org/temoignages/Au-sujet-de-l-arrestation-d-Issa-Amro-article-20399?ml=true

3884626449

 

 

 

La société civile palestinienne dépose plainte à la Cour Pénale Internationale (CPI)

*Le 19 juillet 2017, *des avocats palestiniens et groupes issus de la société civile ont pressé mercredi la Cour pénale internationale (CPI) d’accélérer son examen préliminaire et d’ouvrir une enquête.

« Depuis deux ans, la Palestine fait l’objet d’un examen préliminaire », a expliqué l’avocat lyonnais *Gilles Devers* qui représente les Palestiniens. « A Gaza, nous pensons que deux ans c’est trop long », a-t-il ajouté.

*En janvier 2015 la CPI a entamé un examen préliminaire * afin de déterminer si elle dispose d’assez d’éléments pour ouvrir une enquête sur les crimes de guerre depuis l’été 2014 (2.251 Palestiniens dont 551 enfants ont trouvé la mort).

Contrairement aux Palestiniens, Israël n’est pas membre de la CPI.

*Depuis La Haye mercredi, les militants palestiniens ont affirmé à des journalistes que l’examen préliminaire était au point mort et ont appelé l’Autorité palestinienne et la CPI à accélérer leurs efforts.*

Les avocats, représentant *448 victimes identifiées et plus de 50 syndicats et organisations*, ont remis un épais dossier au bureau de la procureure de la CPI. Selon eux, ces documents montrent « clairement que des crimes relevant de la juridiction de ce tribunal ont été commis » durant le conflit à Gaza en 2014, mais aussi en Cisjordanie occupée. *Mme Bensouda, procureure de la CPI a « l’obligation » de passer au stade de l’enquête, a affirmé l’avocat Gilles Devers aux journalistes. *

Ces plaintes, indique Me Gilles Devers, visent trois crimes, concernant :

– la colonisation,

– le siège de Gaza

– et l’attaque militaire israélienne sur Gaza de l’été 2014.

/Le dossier a été constitué par plus de 30 avocats dans les Territoires palestiniens. C’est la première fois que des populations civiles, dont des médecins, agriculteurs, pêcheurs et professeurs, en appellent directement à la CPI./

(collectif  Palestine69)

 

23 juillet 2017 – Salah Hamouri a été arrêté cette nuit

salah

Le 5 septembre 2017

Salah Hamouri condamné… à purger la fin de son ancienne peine

L’audience n’a duré qu’une heure. Elle a eu lieu à huis clos ce mardi 5 septembre au matin, au tribunal de premier instance de Jérusalem. Même le représentant du consulat de France, ou le père de l’accusé Salah Hamouri, présents sur les lieux, n’ont pu assister aux débats. Placé initialement en détention administrative ce mardi 29 août pour une durée de six mois, le juge a ordonné à la surprise générale que Salah Hamouri, avocat franco-palestinien de 32 ans « finisse son ancienne peine ». 

 voir:

http://chroniquepalestine.com/salah-hamouri-avocats-militants-exigent-liberation-franco-palestinien-detenu-israel/

21270904_10155678270014297_3895674301725674628_n

 

le 29 août 2017

Le tribunal d’occupation réuni ce jour à Jérusalem a rendu sa décision. Non content de lui avoir volé sept années de sa liberté, de l’avoir harcelé une fois sorti de prison, de l’avoir séparé de sa famille, l’occupation s’acharne. Salah Hamouri est placé en détention administrative pour une durée initiale de 6 mois. Il rejoint les 450 autres détenus administratifs palestiniens dans les geôles de l’occupant. La détention administrative est utilisée par l’occupant pour tenter de briser la volonté de toutes les personnes qui s’opposent à lui, de façon totalement arbitraire, sans charge ni jugement. Plus que jamais, nous devons nous amplifier la mobilisation et interpeler les autorités françaises pour qu’elles obtiennent la libération de notre concitoyen.
Mille mercis à toutes et tous pour votre soutien. Le combat continue. 

http://www.europalestine.com/spip.php?article13369

Écrire au Président de la république

 http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

21270989_10159262012525333_2914555480185021745_n

le 23 juillet 2017

De Jean Claude Lefort:

Urgent et grave : Salah Hamouri a été arrêté cette nuit à son domicile sans la moindre raison autre que l’arbitraire… La France doit faire valoir le droit et ses droits ! Cela suffit cet acharnement israélien des plus sadiques et obscènes…

Pour exiger l’intervention de la France pour la libération immédiate de Salah Hamouri, Vous pouvez laisser des messages sur le site du consulat général de France à Jérusalem en suivant ce lien:
https://jerusalem.consulfrance.org/Contactez-nous-par-mail

Mais aussi écrire au Directeur de cabinet du MAE, dont voici les coordonnées
M. Emmanuel BONNE, Directeur de cabinet
emmanuel.bonne@diplomatie

De Elsa Lefort:

Salah Hamouri a été arrêté cette nuit à notre domicile de Jérusalem-Est par l’armée d’occupation venue en grand nombre le cueillir dans son sommeil. Comme souvent, les autorités militaires ne donnent aucun motif à cette arrestation et nous n’avons que peu d’informations au sujet de sa détention, il n’a pu contacter personne. Nous demandons à la France d’agir avec conviction pour protéger et obtenir la libération de notre concitoyen qui subit une fois de plus l’arbitraire israélien.

LA RÉSISTANCE CIVILE EN PALESTINE

AVEC ABDALLAH ABU RAMA DE BIL’IN ET SA FAMILLE

 

affiche famille abdallah albertville A4

Abdallah Abu Rahma est le coordinateur des actions de résistance à Bil'In et en 
Cisjordanie. Il incarne le mouvement de résistance non-violente à l'image de 
celle de Ghandi, Nelson Mandela ou Martin Luther King et une forme de lutte qui 
a obtenu des succès. En 2010, il a été nommé défenseur des droits de l'homme par 
l'Union Européenne. Il a déjà passé un an et demi en prison, arrêté de multiples 
fois, il est en attente d'un jugement du tribunal militaire israélien ou il 
risque une nouvelle fois la prison ou l'expulsion de son village. 
Ces dernières semaines, par deux fois, l'armée en pleine nuit est venue 
perquisitionner et  vandaliser sa maison et celle de son frère. Tous les 
vendredis au cours des manifestations hebdomadaires contre la mur à Bil'In, sa 
fille Layan n'hésite pas à braver les militaires.
Lui, sa famille et le peuple palestiniens veulent avant tout la dignité, la 
liberté, l'indépendance et l'égalité.

Les prisonniers politiques palestiniens cessent leur grève de la faim

Ils ont affronté l’occupant mains nues, avec leurs corps, et malgré l’omerta des gouvernements occidentaux et arabes, ils ont réussi à faire plier l’occupant en l’obligeant à négocier avec les dirigeants palestiniens qu’Israël a cherché par tous les moyens à écarter, et en obtenant satisfaction sur les points suivants :

  • rétablissement d’une deuxième visite familiale mensuelle (supprimée il y a plus d’un an par la Croix Rouge Internationale, sous des prétextes financiers fallacieux et à la demande d’Israël)
  • élargissement de la notion très étroite de famille qui prévalait jusqu’ici : désormais les grand-parents, petits enfants, pourront rendre visite aux prisonniers palestiniens
  • la durée des visites passe de 45 minutes à 1 heure
  • un téléphone public sera installé dans toutes les prisons et les prisonniers, hommes, femmes et enfants, pourront communiquer avec leur famille sur une base quotidienne
  • autorisation pour des médecins indépendants de venir examiner les prisonniers
  • augmentation de la dotation de cantine des prisonniers
  • accès à 3 chaîne de TV satellite
  • Amélioration de l’hôpital de la prison de Ramla avec plusieurs chambres et une aire de récréation
  • Possibilité de faire des photos avec sa famille une fois par an
  • Augmentation de la quantité de viande, de légumes et de fruits servis aux prisonniers
  • Autorisation d’introduire des vêtements personnels
  • Fourniture à chaque prisonnier d’un litre d’huile d’olive, d’1 kg de café, d’1/2 kg de baklava et 1/2 kg de za’atar.

la suite de l’article:

http://www.albertvillejvs.org/infos-de-palestine/prisonniers/

L’armée israélienne détruisent les pompes à eau à Bardale dans la vallée du Jourdain

LES PALESTINIENS SONT EMPÊCHÉS D’ACCÉDER À L’EAU

 

Intervention de l’armée d’occupation le  27 Avril 2017

bardala-french-27042017

Le 4 mai 2017, deuxième intervention de l’armée d’occupation pour finir le travail du 27 avril 2017

 IMG_0768

7 mai 2017

le Conseil populaire pour la protection de la vallée du Jourdain, la campagne de solidarité de la vallée du Jourdain et les militants du Fatah ont manifesté en soutien aux prisonniers de la faim dans les prisons israéliennes, ainsi que le droit à l'eau dans le village de Bardalla.

IMG_0825

Suite de l’article